Thérapie par biostimulation pour contrer la perte des cheveux

Depuis des centaines d'années, l'homme n'a cessé d'utiliser des moyens pour camoufler la calvitie. Les perruques et les postiches en sont de bons exemples. En ces temps modernes, les méthodes traditionnelles existent toujours mais sous des termes qui ne font que confondre les gens. On parle de microgreffe non chirurgicale, de tissage, de «folligraphe », etc  Il existe depuis 8 à 10 ans, aux États-Unis et en Europe, une technologie de laser diode à rayon infrarouge. Lorsque appliquée sur le cuir chevelu, elle provoque un effet de biostimulation aux vertus anti-inflammatoires et, par le fait même, peut arrêter la perte des cheveux après le traitement. (Il s’agit d’un appareil de la compagnie MedPro.)

Point de vue médical

La calvitie, qui atteint un haut pourcentage d'hommes et une minorité de femmes, est en partie due à un facteur essentiellement génétique. D'autres facteurs, comme les effets secondaires résultant de certains médicaments ou de certaines maladies, sont aussi responsables de la chute des cheveux. L'hérédité joue donc un rôle dans la calvitie dite progressive. Celle-ci entraîne souvent des problèmes psychologiques qui se traduisent par l'angoisse, la perte de confiance en soi et la frustration.

Nouvelle découverte sur la perte de cheveux

D’après une étude récente, les androgènes ne seraient pas la cause directe de la perte de cheveux aussi nommée: alopécie androgénique ou calvitie.
Nous savons maintenant que l'alopécie peut être influencée par les rayons ultraviolets du rayonnement solaire. Cette découverte sensationnelle a été faite par le scientifique américain de Géorgie – « le Dr Tamaz Tamazashvili, MD, Ph.D. »
Comment puis-je sauvegarder mes cheveux? Très facile...

La technique de greffe

La technique de microgreffe utilisée est sans douleur pour le patient après qu'on ait procédé à l'anesthésie locale. Celle-ci est faite au moyen d'un pistolet gicleur sans aiguille. Le confort du patient est maintenu durant toute l'intervention et les saignements sont réduits au minimum.

Les deux séances initiales de greffe de cheveux sont espacées de 4 à 5 semaines et le nombre de microgreffons implantés par séance peut varier beaucoup d'un patient à l'autre.

Greffe temporale

Voilà une autre région qui peut être garnie de cheveux avec l’approche de migrogreffe par unités folliculaires pures. La région des tempes, cet endroit à l’avant de chaque côté de la tête, où les cheveux vont vers le bas, peut reculer graduellement avec l’évolution de la calvitie, donnant l’apparence d’un front large.